Prendre soin des survivants avec accréditation (infirmières)

Santé psychosociale et bien-être (Unité 8)


Description
Unité 8 - Santé psychosociale et bien-être

Cette formation est pour vous si vous désirez les crédits de formation de la Faculté des sciences infirmières de l'UDEM, qui reconnaît 1 heure de formation accréditée. Des frais de 10$ s'appliquent.

Cette formation est présentée en collaboration avec l'Association canadienne des infirmières en oncologie (ACIO) et fait partir de leur manuel La survivance au cancer chez les adultes: Module d’autoformation pour les infirmères – 2020.

De 18 à 66 % des survivants du cancer vivent de la détresse. Les membres de la famille peuvent également être bouleversés par le cancer de leur proche. Même s’il a été démontré que la présence de facteurs de vulnérabilité à la détresse laisse présager une période d’adaptation plus difficile après le cancer, la plupart des gens apprennent au fil du temps à concilier un retour à la vie normale et un avenir incertain. Les infirmières en oncologie sont particulièrement bien placées pour aider les patients à surmonter la détresse psychosociale et les problèmes de bien-être durant la survivance. Dans cette unité, Sylvie Lambert abordera la détresse psychosociale, la recherche de la nouvelle normalité, l’évaluation systématique de la détresse, de l’anxiété et de la dépression ainsi que des stratégies d’autogestion de la santé des patients.

Objectifs d’apprentissage

Évaluation globale de la santé :
• Réaliser une évaluation psychosociale, spirituelle et culturelle à la fois systématique et globale qui comprend la réponse face au cancer du patient et de ses proches, leurs principaux sentiments, inquiétudes, peurs, buts, et leur entendement du pronostic;
• Faire un dépistage de la détresse psychosociale et spirituelle au moyen d’outils validés;
• D’explorer et de documenter l’impact et la signification de la maladie pour le patient et la famille ainsi que leurs réseaux de soutien (en tenant compte des circonstances et de la qualité de vie);
• D’évaluer et de respecter les pratiques et ressources religieuses et spirituelles du patient et de sa famille;
• Mesurer et de respecter l’influence de la culture;
• D’évaluer les préoccupations financières, sociales et pratiques du patient et de sa famille susceptibles d’influer sur l’expérience du cancer;
• D’évaluer, si nécessaire, les besoins en santé mentale du patient et de sa famille (thérapies et résultats).

Relation thérapeutique basée sur le soutien :
• Favoriser, dans la limite de son champ de pratique, l’adaptation en faisant appel à des stratégies de soin et à des interventions psychosociales fondées sur les bonnes pratiques et des données probantes;
• Repérer les patients et familles qui ont besoin de soutien psychosocial ou spirituel et les aiguiller diligemment vers des ressources spécialisées.

Durée de la formatio...: 75 minutes Programme de mentora...: Non

Contenu
  • Information importante
  • Présentation
  • Évaluation de la formation
  • Évaluation des connaissances
Règles d'achèvement
  • Toutes les unités doivent être complétées
  • Conduit à une certification d'une durée: Toujours